La Saint-Valentin, d'ou ça vient ?

La Saint Valentin, la fête des amoureux, une journée remplie d’attentions et de mignonneries.

Des roses, des cœurs, et de l’amour partout. Si cette fête, très populaire dans les pays anglo-saxons, s’est répandue en France durant la seconde partie du 20ème siècle, il est légitime de se poser la question suivante : « D’où vient la Saint Valentin ? »

Les avis divergent. Mais il existe quand même plusieurs pistes. Cette célébration de l’amour prendrait racine dans une fête païenne sous l’empire Romain, la fête des Lupercales, qui se déroulait entre le 13 et 15 février. Une fête qui se déroulait avant 500, donc autant vous dire que ça ne date pas d’hier. Cette fête consistait à égorger un bouc -rien que ça- dans une grotte, la grotte du Lupercal en Italie où la louve avait, selon la légende de la fondation de Rome, allaité Rémus et Romulus. Ensuite, les personnes présentes descendaient dans les rues munis de lanières de peau de bête et touchaient les femmes avec. Cela garantissait fertilité et un accouchement facilité.

Le Christianisme grandissant, pour contrecarrer cette fête païenne, le Pape Gelase 1er décida vers 500 de dédier ce jour au Saint Valentin. Valentin de Terni, un prêtre qui vécut au IIIème siècle sous le règne de l’empereur Claude II. L’empereur avait fait interdire le mariage pour que les hommes ne soient pas tentés de rester auprès de leurs épouses et partent à la guerre. Le prêtre continua de célébrer des mariages et fut emprisonné en conséquence. Il rencontra la fille de son géôlier, aveugle, et lui décrivit le monde jusqu’à ce que, par miracle, elle retrouve la vue. L’empereur, énervé par ce miracle, fit décapiter Valentin. Ce dernier, avant sa mise à mort, fit parvenir à son amour une lettre signée « Ton Valentin ». Depuis, on se souvient de lui comme Saint Valentin.

C’est durant le XIVème siècle, dans l’aristocratie anglo-saxonne, que se répand la tradition d’échanger des mots et de se faire la cour entre jeunes amoureux, se nommant mutuellement mon ou ma « Valentin(e) ». La fête continue de vivre, et c’est durant le XXème siècle, avec les soldats anglais et américains venus combattre en Europe que se répand largement cette fête.

Cependant, en 1969, l’église Catholique retire la Saint Valentin de son calendrier. La fête n’est plus religieuse mais perdure dans les us et coutumes jusqu’à nos jours.


Mais la Saint Valentin, grâce à ses nombreux symboles (cœurs, roses, angelots), ses couleurs emblématiques (le rouge, le rose), a su inspirer beaucoup d’artistes. Que ce soit dans l’art contemporain, le street art, la sculpture, tous les genres ont le droit à leur représentation de l’amour. Après tout, le romantisme est un vaste sujet exploré par les artistes depuis très longtemps. Pour cette occasion, le Musée de la vie romantique, à Paris, propose une exposition nommée « Cœurs », mise en place pour la période de la Saint Valentin. C’est l’occasion d’y découvrir de nombreuses œuvres en lien avec la thématique, comme les colliers de cœur de Jean Michel Othoniel.

Nous chez Label Chaussette, on vous propose une sélection d’œuvres de street artistes sur l’amour, que vous pourrez retrouver sur notre Instagram : @LabelChaussette
Que ce soit le gouzou du graffeur Jace, le petit Jo de Jo Little ou encore la danseuse de l’artiste Lyonnaise Lil’Lilou, vous saurez trouver votre bonheur entre ces différents clichés.

L’amour aussi nous a inspiré chez Label Chaussette. Et comme on fait des chaussettes, il nous a paru évident de proposer des chaussettes confectionnées avec amour pour le célébrer. Vous pouvez donc retrouver notre collection Saint Valentin, ornée de petits cœurs. Ou notre collaboration avec l’artiste Jo Little et son personnage iconique muni d’un gros cœur à offrir.

Fouillez, vous trouverez votre bonheur. Car après tout, nous y avons mis tout notre amour !


Liquid error (sections/shop-now.liquid line 1): Could not find asset snippets/spurit_po2_section_snippet.liquid